Bio

Musicien, pédagogue, compositeur

« Matyas Szandai sort diplômé de l’académie de musique Ferenc Liszt à Budapest en contrebasse classique. Il a joué et a enregistré avec de grands musiciens comme Archie Shepp, David Murray, Herbie Mann, Chico Freeman, Rosario Giuliani, Charlie Mariano, Kurt Rosenwinkel, Chris Potter, Flavio Boltro, Daniel Szabo… Il s’est produit avec différents groupe en Amérique, en Inde et dans de nombreux pays d’Europe. »

Matyas Szandai( contrabasse) was graduated in the classical departement of Ferenc Liszt Acadamy of Music in Budapest.he has had the opportunity to play and record with famous musicians such as Archie Shepp, David Murray, Herbie Mann, Chico Freeman, Rosario Giuliani, Charlie Mariano, Hamid Drake, William Parker, Rob Brown, Kurt Rosenwinkel, Gerard Presencer,Robin Eubanks, Chris Potter, Flavio Boltro, John Ellis, Zbigniew Namislowski, Daniel Szabo ,Mihaly Dresch, Kalman Olah etc. With various line-ups he has toured America, India and has performed in almost every country in Europe.

Né en Hongrie, Matyas Szandai a tout d’abord étudié la contrebasse classique au Département de l’Académie de Musique Ferenc Liszt de Budapest auprès de Gergely Járdányi et a obtenu son diplôme en 2004.

Aujourd’hui, passionné et toujours soucieux d’approfondir ses connaissances, afin de transmettre sa pédagogie avec davantage de spécialités, il continue d’étudier la composition classique avec Jean- Michel Bardez au Conservatoire Hector Berlioz / Paris, et l’harmonie jazz avec Emil Spanyi au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

 

 

Depuis deux ans, il est nommé pour enseigner des cours particuliers aux étudiants de New York University (NYU) venant étudier un semestre à Paris.

Depuis septembre 2017, il fait ses études de ‘Master’ à la Haute Ecole de Musique de Lausanne (HEMU).
La tradition du jazz est totalement ancrée dans son jeu, les ‘standards’ font très régulièrement partie de son univers, de sa ‘carrière’, mais il est également très à l’aise dans le jazz ‘moderne’ qui demande une maîtrise poussée de l’harmonie, et surtout de certaines notions rythmiques (asymétrie, métriques d’Europe de l’Est…).

Très fidèle à sa culture, il propose en tant qu’artiste un paysage musical très original dans sa conception, s’entourant d’instruments comme le cymbalum et le violon.
Cette année en 2018, il sort son premier album en tant que leader “Bartok Impressions”(BMC) Extrait vidéo : ‘Improvisation on Bartok Christmas Carol 3.’

 

PARCOURS….

Depuis l’âge de 16 ans, il joue dans de nombreux groupes de musique,classique, mais aussi de jazz , ce qui lui a permis de rencontrer et de travailler avec une grande majorité de musiciens célèbres de la scène du jazz hongrois. Il est rapidement devenu l’un des contrebassistes les plus recherchés dans le genre.

En 1996, il rejoint le Mihály Dresch Quartet, avec lequel il enregistre quatre albums pour le BMC entre 2001 et 2007 : « Quiet as it is » (2001), « Hungarian Bebop » (avec Archie Shepp, 2002),
« Straight Music » (2004), et « Árgyélus » (2007).

Cette expérience professionnelle dans le monde du jazz, au sein d’un groupe dont le leader est l’un des musiciens les plus connus du pays, ainsi qu’en tant que ‘sideman’ dans de nombreux autres projets, consolide de façon très accélérée la qualité de jeu de Matyas. Il devient à l’aise dans presque toutes les branches du jazz.

Tout comme au sein du Dresch Quartet, il a souvent joué avec des groupes puisant fortement dans les traditions de la musique folklorique (Kálmán Balogh, Peter Rachev…), tout en complétant son activité avec des productions de ‘son contemporain’, comme l’album de Gábor Gadó ‘Byzantinum’ (2008).

Gramofon, le magazine de jazz le plus important en Hongrie, a nommé deux fois de suite ‘Prix de l’Album de jazz de l’année’, les disques enregistrées avec sa participation, à savoir :

Mihály Dresch Quartet : « Straight Music » (2004) et Viktor Tóth : « Climbing with Mountains » (avec Hamid Drake, 2007).
On peut également écouter le jeu de Matyas sur l’album « Frictions » enregistré par le Trio de Dániel Szabó, avec l’un des guitaristes les plus connus mondialement Kurt Rosenwinkel (Warner Jazz, 2007). Deux ans plus tard, ce trio enregistre un autre album intitulé « Contribution » avec une autre grande figure mondialement connue, le saxophoniste Chris Potter.

Au sein de ces différentes formations, il effectue des tournées aux Etats-Unis, en Inde ainsi que dans pratiquement tous les pays d’Europe…Festival de Jazz de Londres, au Jazz Bruge Festival. Sa musicalité et son professionnalisme l’emmènent dans plusieurs festivals et clubs français (Jazz à Juan ,Jazzèbre, Festival de Jazz d’Amiens, Cité de la Musique, New Morning….mais aussi au Canada au Montreal Jazz Festival…). Il rencontre et joue avec le pianiste Danilo Perez (Wayne Shorter), au sein du trio de Dániel Szabó, au Kimmel Center de Philadelphie en 2008.

Toutes ces expériences le poussent à venir s’installer à Paris en 2011, où il rencontre et joue très rapidement avec François Jeanneau, Archie Shepp, Christophe Monniot, Manu Codja, Nelson Veras, Tom McClung, Frédéric Borey, Eric Le Lann, Romain Pilon ,Dré Pallemaerts,
Jean -François Zygel, Natalie Dessay…mais au delà de son succès auprès des principaux musiciens de jazz en France, il travaille très vite avec des musiciens aussi renommés qu’Archie Shepp, Chris Potter, David Murray, Herbie Mann, Chico Freeman, Rosario Giuliani, Charlie Mariano, Hamid Drake, William Parker, Rob Brown, Kurt Rosenwinkel, Gerard Presencer, Flavio Boltro, Zbigniew Namislowski, Kenny Werner, Gilad Hekselman, André Ceccarelli, Paulo Fresu, Walter Smith III…

X